No(s) Dames

février
vendredi 10 — 20:30
musique
durée 1h15
à partir de 8 ans
tarif A
plein 20€
réduit 16€
jeune 8€/5€
solidaire 3€
  • À la suite du spectacle, explorez la collection du Musée Gassendi (Digne-les-Bains) à travers la thématique Figures de femmes dans l'histoire de l'art, grâce à l’application Gassendi Curiosity (téléchargement gratuit sur smartphone et tablette). Visite thématique de groupe possible sur réservation auprès du Musée (04 92 31 45 29).

  • idée originale, conception Emmanuel Greze-Masurel, avec Théophile Alexandre et le Quatuor Zaïde, contre-ténor Théophile Alexandre, premier violon Charlotte Maclet, deuxième violon Leslie Boulin, alto Sarah Chenaf, violoncelle Juliette Salmona, adaptation musicale Eric Mouret, mise en scène Pierre-Emmanuel Rousseau, assistante mise en scène Béatrice Warrand, création vidéos scéniques Charlotte Rousseau, créateur lumière Gilles Gentner, direction technique Ingrid Chevalier

  • production Cie lyrique UP TO THE MOON, coproduction Opéra de Limoges, Le Volcan du Havre, le Quatuor ZAÏDE, avec le soutien de la Région Normandie, Région PACA, Département Seine-Maritime, Mairie du Havre, remerciements Théâtre National de Chaillot, Théâtres de Lisieux, Mimizan, Courbevoie, Meudon

Théophile Alexandre & Quatuor Zaïde

Poignardées, emprisonnées, éventrées, brûlées, étranglées, suicidées… En quatre siècles d’opéras masculins, le sort réservé aux héroïnes est aussi tragique que leurs airs sont sublimes.

Qu’elles se nomment Carmen, Solveigh, Norma ou Dalila, qu’elles soient fantasmées en « madones », en « putains » ou en « sorcières », les héroïnes de Bizet, Verdi, Rossini, Mozart, Tchaïkovski et tant d’autres tombent toujours sous le joug d’une fatalité morbide associée à l’amour d’un homme.

Le Quatuor Zaïde et le contre-ténor Théophile Alexandre décident d’interroger cet héritage musical et d’inverser les rôles : aux femmes la direction musicale, à l’homme les agonies lyriques. Dans une mise en scène élégante où les artistes se jouent des attributs stéréotypés de la féminité, sont décorsetées pas moins de vingt-trois icônes opératiques connues pour leurs airs admirables. Ces célèbres pages de la musique classique initialement écrites pour des orchestres entiers ont été réarrangées pour un quintette à cordes et voix sans perdre de leur flamboyance.

Une belle œuvre humaniste et décoiffante.
Fip

No(s) Dames
No(s) Dames
No(s) Dames
rendez-vous liés